Journée mondiale de la poupée 13 juin

L’histoire peu connue des Matriochkas, les poupées russes.
Pour nombre de touristes, la « matriochka » représente un souvenir indispensable de la Russie. Rares sont ceux qui savent que cette poupée gigogne multicolore puise ses origines au Japon, avant d’être intimement liée au pays qui en a fait son symbole, la Russie.
Cette poupée, qui devient vite très populaire en Russie, reçoit un prénom typique de paysanne, Matriona, dont le diminutif est Matriochka. À l’école, les Russes de 12 ans apprennent que les matriochkas de leur enfance « symbolisent en fait le caractère russe, l’âme russe, les valeurs de base russes : maternité, famille, collectivisme unité et chaleur humaine».

Barbie, la poupée fashionista
C’est une poupée de 29 cm commercialisée depuis 1959 par Mattel, une société américaine de jouets et jeux. Elle reprenait la forme adulte, les cheveux blonds et le principe de Bild Lilly  première poupée mannequin lancée en Allemagne un peu plus tôt. En 1997, Mattel a vendu sa milliardième poupée Barbie. En 2019, pour fêter les 60 ans de la poupée Barbie, le constructeur Mattel sort une ligne de 20 poupées inspirées par 20 personnalités, dont une atteinte de handicap.

Bécassine
Qui ne connait pas Bécassine ? Ce personnage de bande dessinée créé par Émile-Joseph-Porphyre Pinchon (1871-1953) en 1905, apparaît et depuis, son succès ne s’est jamais démenti et 27 albums de ses aventures sont parus. Quel rapport avec les poupées, me direz-vous ? Eh bien, Bécassine est déclinée sous la forme de poupées portant son costume en 1922 : le premier modèle est incassable. Pour la petite histoire, le personnage de Bécassine, petite bonne  venue de son village breton pour se placer à Paris, brave fille au cœur d’or mais étourdie.