COLLEGE NOTRE DAME DES FRERES

« Le Collège Notre Dame des Frères des Ecoles Chrétiennes a commencé à voir le jour en 1939, dans la banlieue sud de Beyrouth, à Furn El Chebbak, dans un terrain avoisinant une forêt de pins qui s’étendait à perte de vue.

            Si le F. Humat Léon, premier inspecteur de cette école, revenait aujourd’hui dans ce monde et dans ces lieux, il serait perdu et obligé de demander sa route aux passants. « Où est-elle passée cette forêt de pins et d’eucalyptus, où est-elle la petite église paroissiale Notre Dame, où est-elle ma petite école et mes 150 élèves, héritage intellectuel des Sœurs de la Charité ? », dirait-il.

            Bien sûr, il va être surpris, le F.Humat Léon, aujourd’hui, d’apercevoir une immense chapelle sise entre 2 bâtiments scolaires avec un terrain de football et des cours cimentées où des élèves de tout âge, circulent, jouent, crient…

            Sa surprise va être plus grande de voir 4 routes asphaltées encadrer le terrain acheté aux Pères Lazaristes en 1938, et d’entendre des voitures circuler jour et nuit, causant parfois des embouteillages monstres qui déclenchent d’interminables klaxons, dans ce milieu jadis si calme et si tranquille. Des immeubles géants  ont également remplacé les pins centenaires de la forêt.

            Oui F. Humat Léon, notre monde moderne a tout changé. Les villes s’étirent, les chemins s’élargissent, les voitures se multiplient, les immeubles grimpent très haut, pour devenir parfois des gratte-ciel.

            C’est le cas aussi de votre petite école. Elle a grandi. Le nombre d’élèves a fait éclater ses murs qui ont pris d’autres dimensions et d’autres formes.

            Les 150 élèves du début ont été multipliés par 10 pour atteindre le chiffre 1500 et plus. Alors, pour les abriter convenablement, un premier bâtiment a surgi du sol, puis un deuxième, puis un étage, puis un demi-étage.

            La petite chapelle, qui contenait à peine une centaine d’élèves bien serrés, a cédé la place à cette immense chapelle qui surplombe un préau, abri contre le vent, la pluie, le soleil et un terrain de volley, de basket et de football.

            Sur la cour, des fichus ont remplacé les pins et les eucalyptus, le béton a couvert le sable.

            Frère Humat, l’étonnement de vous sentir étranger dans ces lieux si familiers pour vous au siècle dernier, ne nous étonne nullement. Car notre monde évolue à vue d’œil. Est-ce une évolution ou son contraire ?

            Mais ne soyons pas pessimistes, les éducateurs doivent regarder l’avenir avec optimisme et travailler à la réalisation d’un monde meilleur, car « L’avenir, l’avenir est à Dieu », s’exclame le poète Victor Hugo.

            En effet, vos Anciens qui savaient à peine lire et écrire, occupent aujourd’hui dans la société des postes importants : grands officiers, avocats, ingénieurs, médecins, hommes d’affaires, éducateurs, prêtres…

            Beaucoup sont fiers d’avoir été à votre école, non seulement au niveau intellectuel, mais surtout, moral, civique et spirituel.

            Avec les Frères : Palatin Joseph,Natal  de Jésus, Léonce Joseph, François Sakr, Gabriel Lenicki et cette kyrielle de Frères qui ont offert leur vie au service de cette jeunesse, ô F. Humat, avec eux, du haut du ciel, ne cessez pas de prier et de bénir cette école, cette ruche d’abeilles qui foisonne,fourmille, grandit et essaime!

N’oublions pas non plus tous les Frères et leurs Partenaires laïcs qui ont mené le bon combat et obtenu de grands résultats, dont la Région et le Liban sont très fiers. Le Collège Notre Dame établit ses projets en fonction de l’enseignement catholique au Liban, des orientations de la pédagogie lasallienne qui porte sur le civique, intellectuel ou professionnel et spirituel et en accord avec la loi libanaise.

            L’établissement accueille tous les enfants sans distinction avec une attention particulière pour la classe modeste. Et, même si l’établissement se distingue par son cachet chrétien, il accueille des élèves de différentes religions.»

Frère Ildefonse Marie SARKIS

Quelques dates de l’histoire contemporaine

En l’an 2004  un directeur laïc, M. Joseph ALWANE est nommé ; ainsi la direction du Collège devient entièrement formée de laïcs.

En 2013, M. Richard FARES est nommé directeur, pour succéder à M. Joseph Alwane.

En 2016, le Collège Notre Dame obtient le LabelFrancEducation – label de qualité- décerné par le Ministère des Affaires Étrangères Françaises.

En 2017, la Communauté des Frères au Collège Notre Dame est fermée.

En 2019, Mlle. Claire SAID est nommée directrice, pour succéder à M. Richard FARES.

Descriptif du Collège

Actuellement l’établissement comporte deux bâtiments : le petit collège, de la PS à laEB 3, et le grand collège, de la EB4 jusqu’en EB9.

Le cycle secondaire n’existe pas au CND. Les élèves, sortant de la EB 9,rejoignent soit le Collège du Sacré Cœur – Gemmayzé soit Mont La Salle – Ain Saadé.

Dans chaque bâtiment, il y a deux terrains de jeux, l’un ouvert et l’autre fermé. En plus, le Collège contient un centre sportif, un théâtre, un terrain de football de superficie 4500 m2,trois terrains de basketball, un service d’autocar, un CDI et une Amicale des Anciens Elèves, très active.

Les langues enseignées  au CND sont le français, l’arabe et l’anglais.